Il est le prolongement des trois workshops suivants: 
  • Juin 2010 sur « la dictionnairique de langues de moindre diffusion (le cas du tamazight) » tenu à Tipaza (Algérie). 
  • Mai 2009 sur « les TICE et les méthodes d'enseignement/apprentissage des langues », tenu à Tipaza (Algérie). 
  • Juin 2008 sur « la normalisation, la numérisation, la BNB et le e-learning », tenu à Tipaza (Algérie). 

Aujourd’hui, l’un des moyens les plus sûrs, pour la préservation et le développement des langues de faible diffusion et de fonctionnalité sociale réduite, est la confection de bases lexicales, de corpus et des ressources de tout ordre compatibles avec une utilisation informatisée et normalisée. L’apprêtement de ces ressources à un traitement automatique est une tâche fondamentale, se situant à l’intersection des préoccupations de l’informaticien et du linguiste, dont on ne peut faire l’économie à l’âge de l’Internet et de l’informatique systématisés. C’est sur la base d’une analyse linguistique sérieuse que pourra se réaliser une extraction automatique réussie des données selon le besoin fixé. 

Ce workshop fera, d’une part, l’état des lieux sur la présence de langues de moindre diffusion (le tamazight (ou berbère) en particulier), et sur les difficultés affrontées sur le web aux niveaux numérisations, normes et recherches des contenus textuelles et, d’autre part, proposera des solutions éventuelles pour diffuser ces langues. 

Les langues de moindre de diffusion, qu’elles soient d’Europe, des rives de la Méditerranée ou de toute autre région du monde, posent au chercheur nombre de questions passionnantes tant sur l’organisation de leurs enseignements ou sur leur prise en charge dans le champ médiatique, quand ces possibilités existent, que sur les fondements sociolinguistiques de ces langues et les idéologies linguistiques à l’œuvre. 

Cette rencontre pose la question des langues à l’ère du numérique et du Web. Elle se décline selon les axes suivants: 

  • Les langues de moindre diffusion, langues régionales, langues minoritaires, le Web et le développement durable. 
  • Les langues de moindre diffusion polynomiques et non normalisées : quelles solutions numériques ? 
  • Internet, chance ou menace pour les langues de moindre diffusion non écrites ? 
  • Situations sociolinguistiques, ressources disponibles et valorisation. 
  • Politiques locales, nationales et supranationales en matière d’insertion optimale des langues de moindre diffusion sur le Web. 
  • Edition électronique, édition en ligne et édition conventionnelle. Valeur ajoutée, gains et pertes. 
  • Cas des « corpus numériques multilingues » et de leur balisage structurel (mise en parallèle multilingue, structure sémantique et lexicale) mais aussi documentaire. 
  • Traitement des langues de moindre diffusion dans les médias en ligne (Blogs, sites de partage de son et de la vidéo, Internet social, Licences Creative Commons, archives ouvertes, HAL, etc.). 
  • Etat des lieux et perspectives des ressources linguistiques et culturelles, et avec une attention particulière pour les ressources pédagogiques (dictionnaires, thésaurus, terminologies, manuels pour l’enseignement et l’apprentissage des langues ; leur mise en ligne). 
  • Exposé et analyse critique de projets.

Calendrier: 

  • Appel à communications : 15 février 2011, ouverture du site web. 
  • Soumissions de propositions sous forme de résumés : 30 juin 2011. 
  • Notification aux auteurs : 15 juillet 2011. 
  • Réception des articles définitifs : 30 septembre 2011. 
  • Conférence : 25-27 Octobre et 12 Novembre 2011. 

Comité scientifique: 

  • Fazia AITEL  - Université de Claremont McKenna, California (USA)
  • Fatsiha AOUMER  - Université de Béjaïa, Département de Tamazight (Algérie)
  • Sadek BALA  - Université de Béjaïa, Département de Tamazight (Algérie) 
  • Mahmoud BENALI  - Université d’Alger 1, Vice Recteur (Algérie)
  • Farouk BOUHADIBA  - Université d’Es Senia - Oran (Algérie)
  • Fatima BOUKHRIS - Université Mohamed V, Rabat (Maroc)
  • Yolaine BOURDA - Ecole Supélec, Gif sur Yvette (France)
  • Jean-Pierre DALBERA - Université Paris 8, Laboratoire Paragraphe (France) 
  • Abderrezak DOURARI - Directeur CNPLET, Alger (Algérie)
  • Cynthia EID - Université Antonine (Liban) 
  • Henri HUDRISIER - Université Paris 8 et MSH Paris Nord (France)
  • Madjid IHADJADENE - Université Paris 8, Laboratoire Paragraphe (France)
  • Mohand Oulhadj LACEB - Haut Commissariat à l’Amazighité, Alger (Algérie)
  • Mohamed Lakhdar MAOUGAL - Université d’Alger 2, IDRI (Algérie) 
  • Nacéra MEZACHE - Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, CREAD, Alger (Algérie) 
  • Tahar MILA - Université d’Alger 2, Doyen Faculté des Lettres (Algérie) 
  • Amar NABTI - Université de Tizi-Ouzou, Département Langue et Culture Amazigh (Algérie)
  • Ouahmi OULD-BRAHAM - MSH Paris Nord et Paris 8 (France) 
  • Hocine SADI - Université d’Evry (France)
  • Imad SALEH - Université Paris 8, Dir. du laboratoire Paragraphe (France)
  • Mokhtar SELLAMI - Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Alger (Algérie)
  • Khaoula TALEB-IBRAHIMI - Université d’Alger, Laboratoire de didactique des langues (Algérie) 
  • Saïd TAZI - CNRS-LAAS, Toulouse (France)
  • Malika TEFIANI - Université d'Alger 2 et chef de projet Tempus en pédagogie dans l'enseignement supérieur (Algérie)
  • Mohammed YAHIATENE - Université de Tizi-Ouzou, Dépt. de Traduction (Algérie)
  • Lahbib ZENKOUAR - Ecole Mohammadia d’Ingénieurs (Maroc)
  • Khaldoun ZREIK - Université Paris 8, laboratoire Paragraphe (France)

CLAVIER INFORMATIQUE EN TAMAZIGHT

Pour télécharger la police tifinagh, cliquez ici

Rejoigniez-nous sur facebook

face

Contactez-nous

Secrétariat générale
  • Tél: 023 51 50 33
Direction générale
  • Tél: 023 51 50 58 / 023 51 50 18
  • Fax: 023 51 50 18
  • E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Se rendre au CNPLET
  • 06, Rue de l’indépendance, Qasr Ach-Chaab, Place Addis Ababa, Alger